27 Jan, 2020
mercredi, 01 octobre 2014 20:20

Le GARR plus que jamais au service de la population de Lascahobas Spécial

Vue de l'assistance lors de la cérémonie Vue de l'assistance lors de la cérémonie Photo: Josué Michel

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) a inauguré, le 26 septembre 2014, son nouveau bureau à Loncy, une localité de Petit Fond, 1ère section communale de Lascahobas (Département du Centre). Cette construction rentre dans le cadre d’un projet dénommé : consolidation des efforts de réhabilitation des déplacés dans la zone frontalière, financé par ICCO et Christian Aid.

Des représentants d’autorités locales, des partenaires financiers du GARR, des membres de la plateforme GARR, des notables et membres d’organisations communautaires de la commune de Lascahobas étaient présentes en cette occasion spéciale.

Intervenant en la circonstance, le député de la circonscription de Lascahobas, Makentz Sigué, a signalé le travail important réalisé par le GARR dans le Plateau Central, notamment à Lascahobas.  Il en a profité pour féliciter les partenaires financiers qui ont accompagné le GARR dans le cadre de ses interventions.

« Le GARR fait partie des rares organisations non gouvernementales à réaliser un travail de qualité dans le département du Centre, notamment à Lascahobas. Partout dans la commune, les réalisations de cette institution sont très visibles. Si toutes les organisations non gouvernementales se mettaient à travailler au bénéfice des couches vulnérables comme le fait le GARR, nous aurions des communautés bien différentes. », a indiqué M. Sigué.

Le GARR intervient depuis plus d’une dizaine d’années à Lascahobas dans plusieurs domaines : Accueil et réhabilitation des rapatriés venant de la République Dominicaine, construction de systèmes d’adduction d’eau potable, promotion et défense des droits humains, appui à la relance économique et agricole, appui scolaire, appui professionnel,  distribution de gros et de menus bétails, construction de maisons, d’espace de jeux et de cyber centre, formations en droits humains, sur la gestion des risques et désastres, la citoyenneté engagée, etc.

Raymond Prospéry, Directeur exécutif de Christian Aid, s’est dit heureux d’avoir collaboré avec le GARR dans ses interventions pour changer les conditions de vie de la population de Lascahobas.  Il a déclaré que Christian Aid sera toujours aux côtés du GARR au cas où ce dernier reste dans les limites du partenariat entre les deux institutions.

« Christian Aid se réjouit d’avoir accompagné le GARR dans ses réalisations dans les différentes communautés de Lascahobas. Tant que le GARR reste cette grande institution qui gère efficacement ses financements, Christian Aid n’hésitera pas à être avec lui. », a-t-il indiqué. 

Le Coordinateur du GARR, Jean Baptiste Azolin,  qui intervenait en la circonstance s’est félicité des réalisations de l’institution qu’il dirige, dans la commune de Lascahobas.  Il en a profité pour mettre l’accent sur le fructueux partenariat entre le GARR, Christian Aid et ICCO qui a été très bénéfique à la population lascahobassienne.

« L’appui financier de Christian Aid et d’ICCO a permis au GARR de venir en aide aux citoyens/citoyennes de Lascahobas. Nous sommes fiers de cette population qui s’était vraiment impliquée dans toutes les phases d’implémentation du projet.», a-t-il souligné.

Des bénéficiaires de différentes interventions du GARR à Lascahobas n’ont pas caché leur satisfaction. Ils/elles ont témoigné des  changements qui se sont opérés dans leur vie et ont même décrit leur émotion à travers une chanson.

« Le GARR nous met sur la route de la réussite en nous équipant de quoi gagner dignement notre vie. Nous n’irons plus nous faire humilier en territoire dominicain. », ont-ils/elles scandé.

Une femme déplacée qui avait bénéficié d'une maison et d'un appui financier pour démarrer une activité commerciale a fait remarquer que le GARR fait d’elle ce qu’elle n’espérait pas être.

« Avec le séisme qui a tué mon mari et détruit ma maison, je pensais que la vie était finie pour moi. Maintenant, je vis avec honneur, car j’ai une maison et un commerce pour prendre soin de mes enfants. », a-t-elle fièrement affirmé.

Soulignons que cette cérémonie, teintée également de prestations culturelles, était non seulement l’occasion pour le GARR d’inaugurer son nouveau local, mais aussi l’opportunité pour l’institution de présenter les différentes réalisations du projet dont le coût s’élève à 569.498 dollars américains soit environ 25 millions de gourdes.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le jeudi, 02 octobre 2014 14:00

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle