07 Apr, 2020

Les rapatriements continuent  au niveau de la frontière haïtiano-dominicaine. Pour seulement le mois de juillet de 2015, on a enregistré un total de 949 rapatrié(e)s  et de 7679 de ressortissant(e)s haïtiens qui ont laissé  le territoire dominicain.

Publié dans Migrants

Dans un communiqué publié le 20 juillet 2015, plusieurs associations et organisations de droits humains de Guadeloupe affichent leur position par rapport à la situation des Dominicain(e)s d'ascendance haitienne et des migrant(e)s haitiens en Republique Dominicaine. Les organisations signataires de la note ont invité le gouvernement dominicain à se rétracter  de son comportement xénophobe contraire aux principes élémentaires du respect des droits humains. Elles appellent les deux Etats insulaires à assumer leur reponsabilité en vue de favoriser une sortie de crise.

 

 

Les 24 et 25 janvier 2014, un atelier binational réunissant une trentaine d’organisations des sociétés civiles haïtienne et dominicaine, a été organisé sous les auspices du Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) et de l’Observatoire des Migrants de la Caraïbe (OBMICA). Outre la validation d’un rapport sur les dynamiques de migration à travers l’Île, cette rencontre visait également à élaborer une démarche commune autour du Plan National de Régularisation d’étrangers No.327-13 de la République Dominicaine.

 

Dire la vérité est un acte de lucidité et d'amour. Il est impossible d'accéder à la vérité si nous sommes menés par la peur ou la soif de pouvoir. Le vrai favorise l'amitié et le bien-être, surtout des plus pauvres. La promotion d'une pseudo-vérité blesse les autres; en cela la propagande politique peut être funeste. Les grands massacres et la misère de millions de personnes sont souvent basés sur des mensonges émis comme des vérités.

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle