31 May, 2020
dimanche, 07 août 2005 15:06

L'organisme "Participacion Ciudadana" se prononce pour une meilleure gestion de l'immigration haïtienne en République Dominicaine

Le Conseil National de Participacion Ciudadana (Participation Citoyenne) réuni à San Pedro de Macoris autour de la situation des immigrants haïtiens en République Dominicaine déclare ce qui suit :Le problème de la migration haïtienne doit être analysé avec pondération et sans préjugés, en dehors de tous les intérêts particuliers de groupes ou secteurs.Nous sommes aussi un pays d’émigrants vers les États Unis, Porto Rico, l’Europe et les îles de la Caraïbe. Dans quelques-unes de ces nations, les Dominicains vont jusqu’à représenter 8 à 10% de la population.Certes, la République Dominicaine ne peut se charger du poids de la pauvreté haïtienne, en permettant l’entrée de tous ceux qui voudraient venir. Une réelle politique migratoire s’impose ainsi que l’établissement de quotas dans les secteurs pour lesquels cette main d’œuvre est indispensable.C’est une réalité que l’immigration massive haïtienne est stimulée à travers un trafic de main d’œuvre bon marché, qui travaille sans horaire, sans organisation syndicale, qui peut être renvoyée n’importe quand, n’importe comment sans paiement des prestations. Il faut que la loi sanctionne ce trafic et la violation des quotas relatifs aux travailleurs étrangers.Tant que nous acceptons et exploitons la main d’œuvre haïtienne, nous sommes obligés moralement et juridiquement, de par la Constitution et les lois nationales d’une part, et les traités et engagements internationaux d’autre part, à leur donner des traitements en accord avec le Code International des Droits Humains.Comme cela se produit avec les Dominicains qui ont émigré, il est normal et juste que les églises et institutions sociales spécialisées tendent à se solidariser avec les misères et précarités, avec l’abandon, la discrimination et la solitude qui affectent les immigrants de toutes nationalités.En conséquence, nous considérons noble et conforme aux principes et sentiments chrétiens que le père Hartley et beaucoup d’autres religieux qui défendent les droits et la dignité des immigrants haïtiens, sans que cela soit considéré comme une atteinte à la souveraineté et la dignité de la nation dominicaine.Les près d’un (1) million et demi de Dominicains vivant à l’extérieur, la plupart entrés illégalement, dont une bonne proportion encore sans papiers, nous obligent à la sérénité et jusqu’à la générosité dans le traitement des problèmes migratoires. Surtout quant on sait que l’économie nationale repose sur leurs envois, tout autant que sur le tourisme.Nous condamnons tout acte de violence d’où qu’il vienne.Nous en appelons à la traditionnelle hospitalité du peuple dominicain et au rejet des situations qui peuvent affecter l’image du pays à l’extérieur.Déclaration du Conseil National de la Participation Citoyenne à San Pedro de Macoris le 07 août 2005
blog comments powered by Disqus
Dernière modification le samedi, 01 janvier 2000 00:00

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle