27 Jan, 2020
mercredi, 30 janvier 2019 17:45

Dialogue national : Une possibilité d’entente entre la société civile et les acteurs étatiques

Photo: Louna François Photo: Louna François Des participantes et participants lors des séances en atelier

« S’engager et se mobiliser pour un changement inclusif et durable en Haïti.», c’est autour de ce thème qu’un deuxième dialogue national réunissant la société civile et les acteurs étatiques a eu lieu les 24 et 25 janvier 2019, à Pétion-Ville. Orchestrée par le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) en partenariat avec Equitas et d’autres organismes de droits humains haïtiens, cette activité a mis l’emphase sur quatre thématiques qui ont fait l’objet de discussions dans les ateliers.

Venu-e-s pour la plupart des localités cibles du Programme de Citoyenneté engagée (PCE), notamment Thomassique (Centre), La Victoire (Nord), Gressier (Ouest), Jacmel (Sud-est), les participantes et participants  proviennent de différentes organisations (KODESS, Flore des femmes, CFEDEC, etc.). D’autres représentantes et représentants d’institutions étatiques telles que Office de Protection du Citoyen (OPC), Bureau du secrétaire d’Etat à l’intégration des personnes handicapées (BSEIPH) Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales (MICT), Institut du Bien-être social et de la Recherche (IBESR), Mairies, Conseils d'Administration de Sections Communales (CASECs), Assemblée de la Section Communale (ASEC) y ont aussi pris part.

Cette grande rencontre nationale fait suite au 1er dialogue de 2016 et aux forums réalisés au préalable conformément aux plans de promotion et d’action du Programme de Citoyenneté Engagée (PCE).

Quatre thématiques étaient à l’honneur : la protection des enfants contre la maltraitance et la violence, la participation des femmes dans les institutions publiques en Haïti, l’accessibilité et la non-discrimination envers les personnes vivant avec un handicap et la non-discrimination envers les personnes LGBTI. 

Des pourparlers sur les thématiques ont eu lieu en séance plénière et en atelier afin de trouver des possibilités d’accompagnement des groupes marginalisés mais surtout de travailler en vue de faire respecter leurs droits. Trois panélistes venant des organismes concernés et partenaires affiliés au PCE, Louna François, Vitalème Accéus et Patrick Camille ont pris la parole pour expliquer le programme, ses objectifs et ses attentes. Les contributions apportées par les partenaires ont été aussi élucidées.

Le dialogue s’est déroulé dans une ambiance chaleureuse. Les participantes et participants se sont réjouis de la méthode participative utilisée pour faciliter les débats. Bon nombre d’entre eux/elles se sont engagés publiquement à travailler pour un changement inclusif et durable dans le pays.

A cet effet, Hilaire Jean Joseph, Maire de Gressier (Ouest),  s’est dit ouvert à de nouvelles assises sur les thématiques. Selon lui, un travail d’équipe est nécessaire afin que les droits de toutes et de tous soient respectés en Haïti.

Il a promis par ailleurs de travailler avec les autres acteurs étatiques pour que le quota d’au moins de 30% des femmes dans les institutions publiques soit respecté.

De son côté, le représentant du MSPP, Roodney Dupuy, a salué la méthode participative utilisée pendant le dialogue. Ce qui, selon lui, a permis l’intégration de tout le monde aux discussions et freiné la tendance habituelle de contraindre l’assistance à être de simples observateurs.

D’autres institutions présentes au dialogue se sont aussi engagées à apporter leur contribution sous différentes formes. KODESS a promis une contribution financière, STOP ACCIDENT des séances de formation et de sensibilisation, BSEIPH, OPC et MSPP des suivis et soutiens sur les questions traitées.

Le directeur des affaires politiques et des droits humains au sein du Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales (MICT), Monsieur Junior Paul Célidon, a, quant à lui, pris l’engagement de réaliser des suivis en ce qui concerne des actions concrètes à poser pour sensibiliser la population sur l’intégration des personnes handicapées.

En guise de conclusion, la coordonnatrice du programme de citoyenneté engagée, Louna François,  a remercié l’assistance et tous ceux et celles qui ont contribué á la réalisation du 2ème dialogue national. Elle a enfin invité les participantes et participants à s’investir, s’impliquer et s’engager auprès du PCEH (Partenaires de la citoyenneté engagée en Haïti).

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le mardi, 16 juillet 2019 14:21

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle