29 May, 2020
lundi, 13 mai 2013 18:08

Prix Droits de la Personne pour le documentaire haïtien "Deported" Spécial

Le documentaire "Deported" (Déportés) réalisé par la cinéaste haïtienne Rachèle Magloire de concert avec la photographe française Chantal Regnault a obtenu le 4 mai 2013, une double distinction au Festival Vues d’Afrique au Québec : le Prix Droits de la Personne et le Prix du Meilleur long métrage documentaire.

L’œuvre cinématographique qui présente le quotidien des déportés, est l’aboutissement de six années d’efforts et de pérégrinations, racontent les réalisatrices dans une publication transmise lors de l’avant-première tenue en Haïti en mars 2013. 

Le terme déporté est un anglicisme se référant au mot « deported » qui désigne des ressortissants haïtiens ayant été arrêtés, jugés et condamnés à l’étranger et renvoyés dans leur pays d’origine après avoir purgé leur peine. 

Dans la majorité des cas, ce sont des résidents légaux qui sont partis très jeunes vers les Etats-Unis d’Amérique ou le Canada et qui y ont grandi.

Qu’ils soient expulsés de l’un ou l’autre de ces deux pays, ces déportés font face aux mêmes problèmes : le déracinement, la stigmatisation, le chômage, les privations, le désespoir, le retour à la criminalité. 

Plusieurs interrogations traversent le documentaire dont celle-ci : ces déportés, partis pour la plupart à 4, 5, ou 7 ans, et expulsés vers Haïti à 28 ou 40 ans, ne sont-ils pas des produits de la société américaine ? 

Le documentaire rappelle, au passage, que les Etats-Unis d’Amérique  violent les standards internationaux des droits de l’homme en retirant à la plupart de ces ressortissants les possibilités légales de contester la décision de déportation. 

L’opportunité pour les candidats à la déportation d’aller en appel devrait être rétablie sur la base des liens très forts que ces ressortissants ont développés dans le pays d’accueil, défend le documentaire. 

Une plus  grande implication des autorités haitiennes est également recommandée car la carence des moyens ne saurait justifier de s’en remettre entièrement à la bonne volonté des pays renvoyeurs. 

Le GARR félicite et salue cet effort exceptionnel et réussi des réalisatrices Rachèle Magloire et Chantale Regnault. Elles ont su, à travers le documentaire "Deported", mettre à portée des regards et des consciences la réalité complexe et douloureuse de ces personnes déportées victimes hier et encore aujourd’hui d’une double exclusion dans la société d’accueil et au pays natal.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le lundi, 13 mai 2013 19:55

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle